Jean-Jacques Karman En direct avec Vous "La liberté, c'est toujours la liberté de celui qui pense autrement"

********************************

Jean-Jacques Karman est né à Aubervilliers le 16 août 1946. Marié avec Marie, deux fils, Franck et Pavel, trois petits-fils, Sofiane, Maxime et Axel. Ouvrier chaudronnier fer de formation, a débuté en 1963 à l'usine STRICHER rue du Port à Aubervilliers. Secrétaire de la section d'Aubervilliers du PCF de 1970 à 1986. Elu conseiller général d'Aubervilliers du canton ouest en 1984 (1984/2015), à la mort de son père qui était aussi Maire d’Aubervilliers depuis 1957. Maire-adjoint d'Aubervilliers de 1989 à 2001, puis de 2003 à 2008. Actuellement 2ème maire adjoint depuis avril 2014 avec 5 élus de la Gauche Communiste sur la liste conduite par le communiste Pascal Beaudet Suppléant Député de 1988 à 2002. Ex Vice Président du Conseil Général de la Seine Saint-Denis et Président de son groupe communiste. Ex Président de la 1ère commission du Conseil Général (finances et développement économique). Ex Président du CAUE, Ex Président de la SODEDAT 93. Ex Président de la SIDEC Ex Vice Président de l’Office Public Départemental de l’Habitat et Ex Vice Président de SEQUANO Aménagement. Membre de la direction nationale du PCF et porte parole de la Gauche Communiste.

Mon positionnement répond toujours du nom de ROSA LUXEMBURG

Abonnez-vous à Approches Marxistes

Téléphonez au 0609592133 ou écrire à : Gauche Communiste 42 Bd Félix Faure 93300 Aubervilliers, pour vous abonner à la revue d'analyse de la Gauche Communiste : 10 € par an.

André Karman

Fil des billets

AIR France : une violence ouvrière légitime !

AIR_FRANCE.jpeg Lorsqu’une direction annonce 2900 licenciements possibles, comme un marchandage, après plusieurs plans sociaux, il est compréhensible que les travailleurs explosent car le risque du chômage est une menace grave pour eux et leurs familles. Ce ne sont pas 2 chemises déchirées qui doivent être prétexte à une répression.

Lire la suite...

 

Fernande Collot-Karman résistante communiste déportée, est décédée !

Dans son édition du mardi 3 aout 2010, l’Humanité rendait hommage à Fernande Collot-Karman dans ces termes :

« Fernande Collot-Karman résistante communiste déportée au camp de concentration nazi de Ravensbrück, est décédée mercredi 28 juillet 2010 à l’âge de 94 ans, à la suite d’un AVC. Elle était officier de la Légion d’honneur au titre de la résistance et de la déportation.0057.JPG Ici lors de son arrestation

Lire la suite...

 

2O ans après la disparition d’André Karman.

Intervention de Jean Jacques Karman, au théâtre de la Commune, le 3 juin 2004, à l’occasion de la soirée souvenir, 2O ans après la disparition d’André Karman.

Lire la suite...

 

Les dates qui marqueront la vie et la personnalité d’André KARMAN

1870 : la famille d’André KARMAN, quitte volontairement la Lorraine (juste à la frontière), Grossbliderstrosff plus particulièrement, occupée et annexée par l’Allemagne. Les ancêtres d’André KARMAN étaient arrivés là à la fin de la guerre de 30 ans du Comté de Lorraine (1632) venant d’Europe centrale (la Hongrie actuelle).

1887 : Le grand-père devient officiellement Français par un décret du Ministre de la Justice du 7 juillet 1887.

1912 : Le père d’André KARMAN part à l’armée pour 2 ans. Il y restera, du fait de la guerre, jusqu’à 1918. Il sera par la suite violemment anti-guerre.

Lire la suite...

 

Les actes du colloque sur les idées de Rosa Luxemburg, vont être édités en livre.

Avec la Gauche Communiste

Pour un marxisme vivant, anti capitaliste et révolutionnaire. Pour une première République sociale, démocratique et populaire.

NON aux violences faites aux femmes.

Permanence à Aubervilliers 1 rue Sadi Carnot, tél. : 01.48.33.00.45.