Comme conseiller général, j’étais présent lorsque le Conseil général en 2014, a pris les engagements de subventionner cette association à condition qu’elle soit aussi financée dans le contrat ville. C’est maintenant chose faite, et donc, je suis étonné de ce revirement de leur part. Surtout quand on sait que par ailleurs, le Conseil départemental continue à financer un syndicat patronal. Le but est il donc vraiment de faire des économies ? Je rappelle que l’Etat doit au Conseil départemental de la Seine Saint Denis la somme de plus de 2 milliards d’euros. D’avances non remboursées. J’espère que cette décision n’a pas de connotation politique. Comme élu d’Aubervilliers, je ne peux me résoudre à accepter cette décision injuste. J’appelle mes collègues à protester et à agir ; et la population à se souvenir de cette décision inique du conseil départemental à direction socialiste. Je suis disponible pour toute action collective.

Jean Jacques Karman Maire adjoint Conseiller général honoraire