Tout cela pour ne citer que les principales actions en faveur de la population, mais aussi aider à la poursuite du développement économique d’Aubervilliers par la venue ou création de près de 350 entreprises nouvelles depuis mars 2014 comme « La Parisienne de Baguette » et dans le même temps l’augmentation de plus de 1000 emplois sur notre ville et par exemple la signature lundi au début de cette semaine de la mutation de terrains pour la construction de l’immeuble Chanel pour que demain 650 ouvrières de produits de luxe arrivent à Aubervilliers.



Bien sûr quelques bougés étaient possibles dans le budget, mais pour l’essentiel en fonction des nouvelles contraintes gouvernementales, notre budget répond bien aux intérêts des habitants et non aux intérêts des banquiers dont monsieur Macron est le représentant.



De plus ces actions sont accompagnées d’une nouvelle année sans augmentation d’impôt et d’une nouvelle réduction de la dette. Cela nous change de la municipalité précédente.



Macron le représentant des banques a décidé des attaques contre toutes les catégories de la population pour servir les intérêts des grands de la finance. Et cela au moment même où simplement pour le secteur bancaire il est annoncé que leurs profits nets augmentent de 24 milliards pour 2017. La principale attaque contre les communes prend la forme de contrats forcés qui imposent des réductions des dépenses publiques pour suivre l’aberration des 3% imposés par l’Union Européenne de Maastricht