Comme partout en France tout citoyen a le droit de se présenter dans l’une des circonscriptions législatives du département où il réside. Mais utiliser le travail, le militantisme de dizaines d’années des militants communistes de notre ville pour se faire élire n’est pas une démarche correcte. En effet, « le terreau » de cette ville : communiste dès 1920, traversée d’importantes luttes sociales, anti coloniales, politiques et habitée de fortes personnalités au cours de son histoire, Charles Tillon, André Karman et Jack Ralite, ect… a énormément favorisé l’éclosion d’une expression populaire révoltée et contestataire, face à l’ordre établi.

Les communistes, principale force organisée ont largement soutenu, lors de la campagne des Présidentielles, la candidature de Jean Luc Mélenchon, en réalisant ensemble l’un des meilleurs résultats de France. Ils avaient déjà logiquement proposé la candidature de Patrick Le Hyaric pour les Législatives de juin prochain. Habitant d’Aubervilliers et Directeur du Journal « l’Humanité », qui a aidé toutes les luttes ouvrières de notre population, il est l’un des candidats naturels de la force communiste albertivillarienne.

Pourtant aujourd’hui, quelques dirigeants de la FI veulent imposer au travers de négociations et d’un accord national avec la Direction du PCF, le parachutage d’un de leurs leaders sur notre ville. Cette situation peut-être lourde de conséquences car elle pourrait faire le jeu de la candidate socialiste habitante des beaux quartiers de Paris, qui a voté toutes les mesures anti sociales du gouvernement Valls, qui nous font tant de mal, et particulièrement celles des Lois Macron. Elle est d’ailleurs à la recherche de l’investiture de la « nouvelle majorité présidentielle ».

Mon expérience de militant et d’élu m’a fait prendre, à plusieurs reprises, des décisions politiques et électorales nécessaires, qui se sont avérées ensuite justes. Conscient du risque, et si par erreur, lors de ces négociations, la FI réussissait à imposer son candidat, incluant le retrait de mon camarade Patrick Le Hyaric que je soutiens, nous serions donc devant le fait accompli d’une non présence communiste, hypothèse que par expérience je ne peux accepter.

C’est pour cela que je prends dès à présent et une nouvelle fois mes responsabilités, peut-être indisciplinées, en déposant en préfecture dès que possible ma candidature pour cette élection législative. Toute évolution est liée à la présence de mon camarade Patrick Le Hyaric. Si nécessaire j’irai jusqu’au bout pour la défense sur le long terme des intérêts des habitants et travailleurs d’Aubervilliers. Il y aura de toute façon un candidat communiste !

Aubervilliers le 8 mai 2017 Jean Jacques Karman Ex-député suppléant Conseiller Général honoraire Maire adjoint d’Aubervilliers