Après ces résultats incroyables, si on ne change rien dans notre stratégie, c’est que l’on n’a rien compris à la gravité de la situation ou que l’on veut la mort du PCF.

Le vote de la base commune nous livre une série de chiffres qui confirment le sérieux de la situation et même temps que tout est encore possible.

• 11317 c’est le nombre de cotisants en moins depuis le 36ème congrès. • 30127 votants, c’est le chiffre le plus bas de toute l’histoire du PCF.

Le texte de la direction a obtenu 51,20% ? Compte tenu du peu de débat, de certaines pratiques comme le « suivisme » et que 34 fédérations ont mis ce texte en minorité, en réalité aucun texte n’est réellement majoritaire. Un nouveau texte doit voir le jour au congrès après les votes des conférences de sections et fédérales. Tout est ouvert votons point par point en toute clarté.

Par compte deux questions sont maintenant réellement tranchées : 76,33% se prononcent contre la création d’une nouvelle organisation autre que le PCF et contre le ralliement à la candidature de Jean Luc Mélenchon.

Certaines positions se retrouvent dans les 5 textes, mais demandent à être clarifiées. Par exemple 100% se déclarent pour la rupture avec l’Union Européenne. Encore faut-il préciser quelle rupture ? Seule la mise en œuvre des 3 points suivants aboutira à la vraie rupture avec l’Union Européenne capitaliste.

• Abroger tous les traités de l’Union Européenne ! • Nationaliser toutes les banques françaises ! • Convoquer une assemblée constituante, élue à la proportionnelle pour la mise en action de la 1ère République sociale, démocratique et populaire !

Jean Jacques Karman Membre du Conseil National du PCF Elu communiste d’Aubervilliers 93