Cinq orientations prioritaires doivent à notre avis être débattues puis retenues.

1. Proposer au albertivillariens une orientation du développement de la ville très clair pour les 4 ans à venir : une campagne sur l’identité de notre ville et sur où elle va, autour du thème « Aubervilliers est une grande ville populaire qui doit rester à ses habitants, se moderniser et s’embellir ». Il convient de contenir le logement privé source d’augmentation de la population, donc d’équipements réglementaires à une vitesse trop rapide pour nos finances. Produire un aménagement équilibré de notre ville sur la base des quartiers et améliorer la gestion du parc de l’office de l’habitat.

2. Une ville propre : Augmenter en quantité et en qualité à la hauteur des besoins les interventions de propreté sur toute la ville. Or, alors que la situation s’aggrave sur Aubervilliers, au niveau de Plaine commune, pour cette année les moyens mis à la disposition dans le budget pour la ville d’Aubervilliers sont en diminution. Cela pose la question comment réaliser nos objectifs et nos rapports avec Plaine Commune.

3. La sécurité dans les quartiers : il y a les statistiques, le ressenti des habitants et la manière dont nous traitons cette question. Il nous faut revoir cette question en urgence à la lumière des graves agressions de ces jours derniers.

4. Les impôts locaux : Garder le cap de notre politique de désendettement, assumer nos obligations d’investissement sans avoir recours à l’augmentation des impôts et en débattre avec toute la population avant de décider.

5. La communication : Mieux informer la population. L’exemple de la patinoire et du cadeau de fin d’année pour les plus de 65 ans est parlant : A cause des réductions budgétaires appliquées aux communes, décidées par le gouvernement, la ville d’Aubervilliers a réduit l’importance du cadeau. Visiblement un certain nombre de personnes ont étaient déçus par la boite de chocolat. Sortant de la mairie et constatant le montage d’une belle patinoire, certains ont déclaré « la municipalité a bien de l’argent pour une belle patinoire. » En réalité, alors qu’il a été demandé à plusieurs reprises, que la ville informe, par voie d’affiches, que le coût total de cette patinoire était couvert en totalité par des dons d’entreprises. Rien n’a été fait, alors un résultat positif, pour certains a été vécu comme négatif.

Sur cette base et après en avoir discuté avec elle, nous accueillons favorablement la proposition que Mériem Derkaoui soit élue maire d’Aubervilliers.

Le groupe au Conseil municipal de la Gauche Communiste