La Gauche Communiste estimait qu'une candidature communiste était la mieux à même de porter un programme communiste. Les communistes ont opté majoritairement pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Le rassemblement autour du Front de Gauche initié par le PCF et la campagne offensive de Jean-Luc Mélenchon, rencontrent un fort mouvement populaire, mobilisent des communistes qui ne l'étaient plus et ainsi, créent une situation inédite qui peut être prérévolutionnaire.

Nous mesurons l’importance de cette situation avec ces dizaines de milliers de participants place de la Bastille à Paris, place du Capitole à Toulouse, au Prado à Marseille, comme dans tous les rassemblements organisés à travers la France.

Fermer les yeux sur ce mouvement, ce serait passer à côté d’une réalité sociale et politique : des millions de personnes, qui ne trouvaient aucun débouché politique, soutiennent aujourd'hui la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Tout en étant pleinement consciente des risques de dilution que porte cette candidature pour le Parti communiste, et sans illusion sur l’opération politique en cours, dans et hors le Parti, la Gauche Communiste appelle les militants qui lui font confiance à travers la France, à amplifier leur implication dans la campagne pour faire voter Jean-Luc Mélenchon et à investir le mouvement en portant toutes les conditions indispensables pour réussir le changement :

• Nationalisation des banques et des grands moyens de production sans indemnisation des capitalistes qui se sont déjà trop enrichis.

• Interdiction immédiate de tous les licenciements.

• Rétablissement et garantie totale des acquis, libertés et biens du peuple, en commençant par le rétablissement de la retraite à 60 ans à taux plein et le retour à l'échelle mobile des salaires.

• Relance de l'économie par une augmentation rapide du pouvoir d'achat en augmentant les salaires et les pensions, avec une augmentation immédiate des bas salaires de 300 euros.

• Sortie du carcan de Maastricht et abrogation des traités européens liberticides.

• Intervention populaire à tous les niveaux, du quartier, de l'entreprise jusqu'au plus haut niveau du pouvoir.

• Election d’une assemblée constituante pour une nouvelle République sociale, démocratique, laïque et révolutionnaire.



Ces conditions sont les garanties que ce mouvement peut déboucher sur une situation réellement révolutionnaire et créer les bases d’un vrai changement.

Les communistes et leur parti doivent être les artisans du changement et pour cela, la Gauche communiste du PCF appelle à s’investir dans la dynamique créée par la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Amplifions les fronts !