La restriction des libertés publiques qu’envisage le gouvernement français ne constitue en aucun cas la solution, le traitement de l’information à la suite de l’état d’urgence renforce l’extrême droite, ses discours haineux vis-à-vis des immigrés, et sa revendication d’un État plus fort. François Hollande, Nicolas Sarkozy et Claude Bartolone serviteurs des capitalistes en profitent pour faire leur campagne électorale. Je partage l’émotion de la population, et en particulier de tous les proches des victimes de ces attentats. Mais je n’ai aucune envie d’union nationale avec les Hollande, les Sarkozy et les Le Pen. Qu’ils fassent leur boulot. Ceux-ci ont une large part de responsabilité dans les guerres qui ensanglantent aujourd'hui le Moyen-Orient.

Jean Jacques Karman 2ème Maire adjoint d’Aubervilliers Conseiller de Plaine Commune Conseiller Général honoraire Membre Conseil National du PCF Porte parole de la Gauche Communiste