Les travailleurs ne sont jamais responsables de la violence. S’il elle existe, c’est toujours en réaction à la violence patronale. Les formes de la lutte des classes sont diverses mais nous nous trouvons toujours devant le phénomène d’une barricade où il faut choisir son camp. Le gouvernement dit socialiste a définitivement rompu avec le camp des travailleurs. Ce parti socialiste a déjà à plusieurs reprises dans son histoire a eu recours à la répression contre le mouvement ouvrier. Cette fois ci, c’est un premier ministre arrogant qui n’a jamais connu l’entreprise du côté des travailleurs, qui se permet de traiter de "voyou", l’action ouvrière.

Le changement de société sera marqué par le rejet de cette politique pro patronale. Les dirigeants socialistes seront le dernier rempart du capitalisme. Pour le moment, la solidarité ouvrière doit se manifester envers les 6 travailleurs d'Air France traduits en justice. Cette rapidité de jugement doit nous révolter alors que le socialiste Cahuzac, ancien ministre des Finances n’est toujours pas jugé.

Le travailleur syndiqué à la CGT qui a refusé de serrer la main au Président Hollande a défendu l’honneur de sa classe devant la France entière. La CGT a raison de ne pas participer aux prochaines négociations avec le Gouvernement. Il faut multiplier les actions pour obtenir l’acquittement pur et simple de nos camarades d’Air France.

Jean Jacques Karman

Maire adjoint d’Aubervilliers

Conseiller communautaire de Plaine Commune

Conseiller général honoraire

Membre de la direction nationale du PCF

Porte parole de la Gauche Communiste