Des chiffres parlent: la droite fait plus de 30 % au 1er tour et tombe à 20 % au 2ème tour. La campagne que nous avons menée, avec la liste « Tous ensemble pour Aubervilliers » a été une campagne ancrée à gauche, sans aucune attaque personnelle ou coup bas et sans entorse à la loi électorale. Nous en sommes fiers. Le même jour, nous avons gagné l’élection cantonale avec une avance de 7,14 % sur le candidat qui s’est maintenu au deuxième tour. Je suis réélu Conseiller général d’Aubervilliers avec ma suppléante Mériem Derkaoui. Nous poursuivrons ensemble le travail honnête mené depuis des années avec la population du canton. L’analyse de ces éléments nous amène à penser que nous sommes la première force vraiment à gauche à Aubervilliers. Notre objectif demeure le même : défendre l’intérêt présent et à venir de la population d’Aubervilliers. Nous aurons donc, au sein du Conseil municipal, une attitude d’opposition constructive. Cela nous conduira à rester vigilants aux intérêts des Albertivillariens et aux promesses qui leur ont été faites. M. Savator, vous allez être élu Maire, vous avez avancé dans la campagne électorale un certain nombre d’engagements. Nous serons attentifs à ce que ces promesses que vous avez prises ne restent pas seulement des effets d’annonce. Ainsi, pour ne prendre que quelques exemples, les propositions lancées en direction de la jeunesse comme l’aide au financement du permis de conduire ou la priorité au logement, celles annonçant de nouvelles crèches dont une pour le personnel communal, celles affirmant la pérennisation et la diversification des commerces, celles promettant une ville propre tous les jours, samedis et dimanches inclus, celles certifiant un entretien quotidien du parc de logements locatif public ou recréant des postes de gardiens d’immeubles dans le parc HLM. Toutes ces promesses devront être tenues et le plus vite sera sans doute le mieux. Nous veillerons également à ce que le statut du personnel communal soit respecté quelques soient leurs engagements citoyens et que les annonces qui leur ont été faites soient honorées. Nous avons, nous aussi, pris des engagements avec la population. Nous aurons à coeur de les défendre et d’avancer des propositions au sein du Conseil municipal. Quatre grandes questions seront au centre de nos interventions : celle du logement pour tous, celle du combat contre le Grand Paris pour préserver la souveraineté de notre ville, celle de la démocratie locale et celle du budget. Les neufs élus du groupe communiste et citoyen « Tous ensemble pour Aubervilliers » que préside Pascal Beaudet restent aux côtés des Albertivillariens pour faire valoir leurs droits, pour soutenir leurs luttes contre la politique de Sarkozy, contre l’Europe de la finance, pour défendre leur pouvoir d’achat, leur emploi et leur avenir. Pour terminer, je ne peux m’empêcher de penser à ces travailleurs, à ces résistants, à ces ouvriers communistes qui ont fait l’honneur de notre ville. Je pense aussi à Charles Tillon 1er maire communiste après la Libération dont le fils nous a soutenus lors de cette élection, à Emile Dubois maire communiste déporté dans les camps de concentration nazis, à mon père André Karman lui aussi déporté, à Jack Ralite, tous maires communistes qui ont développé notre ville. Nous sommes debout et demain nous serons au premier rang pour construire l’avenir d’Aubervilliers avec et pour ses habitants.