La droite en profité pour avancer ses pions en échange d’un soutien et a déclaré que « la piscine olympique d’Aubervilliers ne serait plus d’actualité ». Et « que les terrains de PSA à Aulnay pourraient bien accueillir cette piscine olympique ». Que la droite en profite pour faire d’une pierre deux coups, c’est de bons « jeux » mais que les responsables socialistes à tous les niveaux ne répondent pas à ces déclarations est plus qu’inquiétant. Sommes-nous devant de nouveaux renoncements ?

Je rappelle que le gouvernement s’était engagé à réaliser la piscine olympique à Aubervilliers, près du Stade de France et que rien ne justifie une remise en cause de cet engagement devant les citoyens, car plusieurs terrains existent sur ce lieu pour tenir cet engagement gouvernemental.

Deuxième engagement gouvernemental : créer sur les terrains de PSA Aulnay un nombre important d’emplois de production. Déclaration faite au moment où les ouvriers de PSA étaient en grève.

Trahir, dès le début de la concertation sur les jeux, deux engagements gouvernementaux serait de mauvais augures pour la suite de la réalisation des jeux olympiques.

Il faut que les autorités concernées sortent de leur silence sur toutes les questions et tiennent les engagements passés. Pas de marchandage avec qui que ce soit !



Jean Jacques Karman