Nos chemins se sont ensuite éloignés, quand Christian décida de militer sur le lieu de son entreprise comme ouvrier EDF, dans le 18ème. En réalité Christian m’invita à plusieurs reprises à des assemblés ou encore : un jour je lui téléphonais au sujet d’une famille de Paris qui n’avait pas d’électricité en plein hiver, à qui l’EDF avait dit d’attendre la semaine prochaine. Et bien Christian avec un de ses camarades de la CGT, alla de suite rétablir le courant, sans l’accord de la direction EDF.

Et oui, c’était aussi cela Christian, un vrai ouvrier communiste ! Nous n’étions pas toujours en accord, mais sur le fond nous étions pour un vrai parti communiste. C’est pour cela qu’il figura sur la liste communiste que j’ai eu l’honneur de conduire pour les élections municipales.

A sa femme, sa mère, ses trois enfants, sa sœur et ses deux frères, je présente mes sincères condoléances. Vous pouvez être fiers de lui.